Vendredi 3 mai 2019

SOIREE DES MUSICIENS SPEDIDAM

PREMIÈRE PARTIE : Lilananda Jazz Quintet : Bossa 2.0

 

Le Lilananda Jazz Quintet, sous la houlette du brillant arrangeur Pierre Drevet, reboote le logiciel de ce répertoire magnifique. Les arrangements originaux visent l’alliance d’une musique d’influence rythmique avec le son du quatuor à cordes. Un mélange audacieux entre solistes, groupes d’instruments et improvisateurs…

Jobim, Joao Bosco, Ivan Lins, Milton Nascimento, Chico Barque, tous icônes d’une musique unique qui est ici servie par un nouveau paramétrage, qui garde le cœur chaud et traditionnel de la bossa, mais propose une nouvelle session d’écoute sublimée, moderne et originale.

Le parti pris est premièrement d’apporter des harmonies, des accords, des renversements, des mélanges d’instruments, des secondes voix et des sons inspirés des quatuors de Ravel et Debussy sur les harmonies déjà riches de la bossa que masque parfois la limpidité des mélodies.

En second lieu, la réécriture avec l’ajout de tuttis véloces, de backs, de contrepoints et de chorus empruntés aux Big bands de jazz réinvente le répertoire. Travail particulièrement virtuose pour les cordes qui sortent de leur jeu traditionnel, jouent les rythmes en «pizz», rivalisent avec la guitare et jouent les tuttis comme le feraient des cuivres.

Nouvelles extensions, les timbres se mêlent, la voix est utilisée là comme un second cuivre, là pour doubler la guitare. La trompette, le bugle, les sourdines ajoutent et développent la palette sonore.  La batterie, des percussions, mais aussi l’utilisation percussive de tout l’instrumentarium sur le modèle de la batucada, relie encore avec la tradition brésilienne. Et la guitare, avec ses effets acoustiques ou scintillants permet dans un son global de donner une personnalité forte à chaque morceau d’un répertoire choisi avec soin.

Cette poésie incroyable cachée à la fois dans la richesse et la qualité des textes écrits par de grands auteurs autant que dans la subtilité des mélodies et des harmonies, intriquées ensemble comme un tout est l’essence de la Bossa Nova. Elle fut toujours servie par de grands vocalistes, ici par la voix au timbre doux et profond de Claire Vaillant, qui incarne ces mélodies avec aisance, classe et énergie.

photo ©Bruno Belleudy

DEUXIÈME PARTIE: The Amazing Keystone Big Band

The Amazing Keystone Big Band – DJANGO EXTENDED

Après le succès de leurs adaptations jazz de « Pierre et le Loup » et du « Carnaval des Animaux », les 17 musiciens de l’Amazing Keystone Big Band reviennent avec un projet centré sur la personnalité légendaire de Django Reinhardt.

– Django E X T E N D E D – dans lequel ils interprètent à leur manière les plus grands succès du célèbre guitariste.

The Amazing Keystone Big Band produit un album explosif et inédit qui porte la musique de Django dans une nouvelle dimension, celle du grand orchestre avec quatre invités prestigieux : Stochelo Rosenberg (guitare), Didier Lockwood (violon), Thomas Dutronc (guitare) et Marian Badoï (accordéon).

Le répertoire choisi pour cet opus parcourt toute la vie de Django Reinhardt. On reconnaitra ses grands « tubes » :

Nuages, Minor Swing, Manoir de mes Rêves, Tears ou encore Djangology, mais aussi des compositions moins connues du grand public comme Anouman, Flèche d’Or, Troublant Boléro et l’énigmatique Rythme Futur.

photo ©Maxime de Bollivier

Solistes invités :

Stochelo Rosenberg 

La carrière de Stochelo Rosenberg commence à prendre toute sa dimension en 1980, année de la création officieuse de Rosenberg Trio. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands guitaristes du Jazz manouche et se produit en concert sur les plus prestigieuses scènes internationales, en leader du Rosenberg Trio ou en soliste invité sur d’autres projets.

Désigné dès son plus jeune âge comme le successeur de Django Reinhardt par la communauté manouche à laquelle il appartient, Stochelo fait parler une technique rare.

Stochelo ne sait ni lire ni écrire la musique, il a appris la guitare en écoutant les disques de Django, en reprenant les accords qu’il voyait ses oncles jouer lors de bœufs sur le camps manouche. Il a passé des centaines d’heures à écouter et décortiquer attentivement le phrasé, la dynamique et le timing de ce style sous l’œil avisé et critique de son oncle WasoGrunholz, sans se préoccuper des explications théoriques.

 

Marian Badoï

La musique sait parfois nous surprendre, nous «cueillir», nous émouvoir jusqu’au tréfonds. Marian Badoï, sublime accordéoniste tzigane, musicien surdoué, fait surgir sous ses doigts la magie de l’une des plus belles musiques du Monde ! Il forme le Marian Badoï Trio avec Olivier Kikteff, guitariste des « Doigts de l’Homme » et Tanguy Blum, contrebassiste du même groupe. Le projet marie le Jazz Manouche avec l’authenticité de la musique Tzigane apportée par Marian et ses belles improvisations : des musiciens surdoués au service d’un projet fort et original. Car trop souvent aujourd’hui, on peine à retrouver la richesse de la musique de Django Reinhardt dans celles jouées par certains groupes de « Jazz Manouche » où l’on ne perçoit pas « l’âme tzigane » qui était celle de Django. Marian lui, a gardé son âme et cet accordéoniste virtuose reste profondément attaché à ses racines roumaines.

 

Trompettes : Vincent Labarre, Thierry Seneau, Félicien Bouchot et David Enhco.

Trombones : Aloïs Benoit, Loïc Bachevillier, Sylvain Thomas et Bastien Ballaz

Saxophones : Pierre Desassis, Kenny Jeanney, Eric Prost, Jon Boutellier et Ghyslain Regard.

Rythmique : Thibaut François (guitare), Fred Nardin (piano), Patrick Maradan (contrebasse), et Romain Sarron (batterie).

Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénée   Ville de Limoux   Communauté des communes du limouxin   Conseil Général de l'Aude   Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénée   Antech   Anne de Joyeuse   SPEDIDAM   SACEM